Collectif Parlee Cycles

Les gens nous demandent toujours d'où vient le nom du Chebacco? La paroisse de Chebacco était l'une des premières colonies européennes au milieu des années 1600 et dans le comté d'Essex, où Parlee est située. Vous trouverez des forêts séculaires, des routes, des chemins et des sentiers portant le nom de Chebacco et notre équipe a trouvé l'inspiration sur ces mêmes chemins et routes, il semblait donc approprié de nommer notre modèle d'aventure d'après les endroits où nous roulons. Question inutile de nous envoyer : est-ce que ça se prononce chewbacca? 🙃

Bonne lampe ou pas, les longues sorties de fin de journée sont chose du passé. L’équinoxe c’est aujourd’hui et avec lui le jour et la nuit de pareille durée. Un signe évident du passage du temps mais aussi le moment de réaliser que l’été 2022 a été à la hauteur des attentes et que l’été prochain ne sera qu’encore meilleur. 👏

Il faut s’éloigner du fleuve pour réaliser à quel point il est majestueux et imbriqué dans le décor, facile de se laisser déconcentrer par les voiliers ou par un cargo disproportionné. Les initiés y reviennent toujours et savent que le vent peut y être terrible quand on se le prend dans le nez, même aux plus beaux jours de l’été.☀️

Aujourd’hui, on passe en revue les principales caractéristiques qui font que le RZ7 est un vélo complètement polyvalent, joueur et votre meilleur allié sur nos routes pas toujours parfaites.

À Berverly chez Parlee, au fond de l’atelier de peinture, prennent forme des projets comme celui-ci. Pas d’idée arrêtée de ce que le résultat final sera, mais plutôt un concept qui permet à l’artiste de s’exprimer. Reste à l’habiller (et quel habillage! voir la liste ci-dessous) et à partir rouler pour profiter de cette machine à tout faire. •ENVE SES 4.5 AR Disc rims built onto DT Swiss 180 Carbon Ceramic hubs •Campagnolo Super Record 2x12 Disc groupset •Fizik Arione 00 carbon saddle •Parlee carbon seatpost and stem •Schwalbe G-One Speed TLE tyres 📸 @bujaki_bence

Dans tous les groupes il y a celui ou celle qui blague en permanence, qui a toujours des anecdotes plus ou moins racontables et qui s’assure que personne ne s’ennuie. Identifiez qui de votre groupe correspond à la description.

Propulsé par Medalist

J’aime rouler seule, au moins autant que j’aime rouler avec des amis. Parce que je ne me perds pas dans des discussions, j’ai le temps de remarquer les détails de ma ville, celle dans laquelle je vis et que j’ai l’impression de connaître par coeur et qui, pourtant, m’en révèle un peu plus à chaque fois.

Dans la grande famille Chebacco, tout le monde est bienvenue. On se retrouve sur le chemin le moins fréquenté. ✌️

C’est pas exactement les Alpes mais bon, c’est en plein coeur de la ville, sécuritaire et un parfait site d’entraînement pour le gain en dénivelé. La Côte Guilmour, toujours dispo quand vous l’êtes.

Pas facile de choisir ce qui combat mieux le vent de face, les jujubes ou le coke? La question reste entière.

Il n’y a pas de bons ou de mauvais vélos pour partir rouler dans un coin inconnu sans parcours prédéfini, il s'agit d’en avoir envie, de rejoindre les amis et de répondre oui à l’appel de l’aventure. C’est toujours payant de répondre oui à l’appel de l’aventure.

On dit rouler pour se reconnecter sur son enfant intérieur, pour faire le vide et devenir la meilleure version de soi-même. La vérité? On roule pour manger plus. :) #tassezvous #mapizzamattend

Bien beau vos concours du premier rendu en haut et vos meilleurs temps sur Strava mais avez-vous pensé à explorer votre entourage? Depuis que les gens ont pris conscience de l’importance des lieux et parcs publics, on dirait qu’il pousse des sentiers partout… et c’est tant mieux! 🍃

Dans chaque groupe de cyclistes, on retrouve plusieurs «types», les sprinteurs de pancartes, les toujours-en-retard, les «j’ai oublié mes souliers», celui ou celle toujours partant pour rouler plus loin, beau temps, mauvais temps. Et il y a aussi le gars des collations, généralement le plus filiforme de la gang, c’est celui qui transporte du lunch pour 2 jours, profitant de chaque portion calme du parcours pour manger un peu. Essentiel au groupe, c’est celui qui trouve en premier le kiosque de fruits et légumes qui fait des escapades à la campagne des moments si authentiques.

«En revenant d’un premier voyage à Gérone, j’ai réalisé que la beauté de la lumière qui s'immisce entre les bâtiments de cette ville espagnole fortifiée se trouvait aussi au coin de la rue dans mon quartier. Comme un visiteur, j’ai été convié à redécouvrir mon coin de pays.»

Pas tant qu’on soit nostalgiques mais le choix de couleurs nous fait quand même plaisir. D’un vélo à tout faire à l’autre, séparé par une petite vingtaine d’années, la techno a quand même pris sa place dans l’univers cycliste. Électronique/disques/sans-fil/carbone ou câbles/petites roues/acier, ça reste le plaisir de rouler qui demeure l’essentiel de ce qui nous attire à manger les kilomètres été après été.

Une autre magnifique peinture personnalisée du Parlee Paint Lab, avec le lustre du candy blue laissant paraître le tissage de carbone en dessous. Même si on a une préférence pour les couleurs personnalisées les plus simples possibles, c’est vraiment l’imagination qui est la limite de ce qui peut être fait. 📸 Bence Bujaki @bespokecycling

La route des érables. De l’est vers l'ouest, ça roule! On dirait que les petites bosses passent toutes seules. On se donne des relais, les plus rouleurs sur le plat, on s’arrache pas trop dans les montées. 👋

Les initiés savent depuis longtemps que St-Damien de Buckland est l’eldorado de la gravelle et des faces-de-singe pas si simple à grimper sans mettre le pied au sol. Peu importe, dans un cas comme dans l’autre, on y retourne avec le même enthousiasme que celui de rejoindre les amis pour rouler.

Voyager pour découvrir et se dépayser, prendre le temps d’apprécier, de prendre la pause. Ce n’est jamais parfaitement clair ce qu’on trouvera au bout de la route mais on trouve toujours quelque chose. 📸 @steffcot

Avec ses 125 000 festivaliers en plus des locaux, le centre de Québec s’active plus que d’habitude ces jours-ci. Laissez votre voiture chez vous et venez redécouvrir la ville à vélo. À quand remonte votre dernier pique-nique dans le Parc Montmorency, vue sur le château et sur le fleuve?

On doit reconnaître bon nombre de qualités à Bob Parlee, fondateur et designer principal de la marque, dont celle d’être aux devants des tendances. Le RZ7 en est un parfait exemple : freins à disques, performance et confort, légèreté et de la place pour mettre des pneus jusqu’à 32mm. Ramenez-vous en 2020, date de sortie du RZ7, et vous ne l’auriez pas cru. Pourtant aujourd’hui, c’est le standard. 👋

«Parti pour le long weekend, laissez votre message après le bip!»

Sans le savoir c’est le fondateur de Patagonia qui a le mieux décrit le Z-Zero : « In anything at all, perfection is finally attained not when there is no longer anything to add, but when there is not longer anything to take away, when a body has been stripped down to its nakedness. » - Extrait de Let my people go surfing, the education of a reluctant businessman, Yvon Chouinard, 2005.

Tous les prétextes sont bons pour se rejoindre, la fête de l’un, un jour férié, une fin de journée ensoleillée. L’occasion fait le larron et personne n’est difficile à convaincre quand vient le temps de rouler. À se demander si en fait les amis de vélo ne seraient pas plutôt des amis, tout simplement. ✌🏼